logo

Marie Laure Griffe

  • Le couple, 22cm, grès porcelainique et engobe
  • Pièce unique en grès porcelainique et engobe,
  • Pièce unique en grès porcelainique et engobe
  • Ange2, 34x27x16cm, céramique peinte, marie laure griffe
  • Les ors I, céramique peinte, grés porcelainique, 21x9 cm
  • Les ors II, céramiques peintes, grés porcelainique
  • Les ors III, céramiques peintes, grés porcelainique
  • Les capuches, céramique et or, pièces uniques, hauteurs 25 cm, 21 cm, 18 cm, Marie Laure Griffe,
  • Les personnages, céramiques peintes, grés porcelainique

Découvrir l’interview de Marie Laure Griffe

Quand, élève au lycée, Marie-Laure Griffe découvre la terre, elle décide immédiatement d’en faire sa vocation. Après une formation à l’ENSAMAA Olivier de Serres et à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, elle installe son atelier à Lagny en 1995. Elle travaille désormais depuis plus de vingt ans dans la région parisienne, où elle réalise des sculptures poétiques, qui placent l’homme au centre de ses préoccupations. Son matériau de prédilection est la terre, mais sa passion pour le modelage l’amène également vers d’autres matériaux, et notamment le ciment, pour de grandes réalisations.

Si la démarche de Marie Laure Griffe a considérablement évolué au cours des 20 ans de sa pratique, elle reste guidée par un leitmotiv : la fascination qu’exerce sur elle l’immensité de ce qui l’entoure, l’interaction de l’individu avec son environnement. L’homme est son principal sujet d’observation. Son travail révèle une curiosité insatiable, stimulée par un étonnement constant. Sa collection récente de nuages, qui représentent pour elle le lien entre le ciel et la terre, explore à nouveau cette question des rapports entre l’être et l’infini. Elle donne ainsi à ces formes nébuleuses un aspect organique : des « nuages de terre », qui visent à signifier cette tension entre l’immatériel et un rapport concret au terrestre, au réel.